Hauteville insiste à la fois sur la nécessité de s'engager dans
une voie cohérente et sur l'ouverture aux autres traditions
Rencontres avec d'autres traditions
Des rencontres ont lieu plusieurs fois par an :
lors de l'Assemblée Générale annuelle où des représentants des
différentes religions et des philosophes laïcs sont invités à partager
leur expérience; ont ainsi pris la parole des chrétiens (prêtres,
pasteurs), des bouddhistes, des musulmans soufis et des juifs;
lors de journées-rencontres, séminaires centrés autour
d'un invité extérieur à l'Association
Arnaud Desjardins avec Chandra Swâmi
Arnaud Desjardins et Chandra Swâmi.
Arnaud Desjardins avec Matthieu Ricard
Rencontre de Matthieu Ricard et d'Arnaud Desjardins
à l'assemblée générale d'Hauteville.
Photo de la salle d'étude juive
Une salle d'étude juive (beth midrash), une chapelle chrétienne et une petite mosquée ont été aménagées pour permettre à ceux qui le souhaitent de retrouver leurs racines religieuses. Ces sanctuaires traduisent aussi une volonté de s'adapter à la société dans laquelle nous vivons et à la sensibilité des personnes qui fréquentent Hauteville. Le besoin de se réconcilier avec ses racines peut faire partie d'une démarche de connaissance de soi et d'unification intérieure.
Photo de la chapelle
Photo de la mosquée
La présence de ces trois sanctuaires ne signifie en aucun cas qu'Hauteville est un lieu de "syncrétisme" où l'on mélange un peu tout sans rien approfondir. L'enseignement qui est transmis, la méthode qui y est proposée demeurent fidèles à ce qu'Arnaud Desjardins a trouvé auprès de Swâmi Prajnânpad : une voie d'érosion de l'égocentrisme compatible avec les différents credos et convictions religieuses.